Ir a contenido
Logo Stars
Sigue el camino de las estrellas Logo Life
Banner Banner
Banner Banner
Banner Banner
Banner Banner
Banner Banner

ANTÉCÉDENTS ENVIRONNEMENTAUX

Selon les statistiques d’Eurostat et de l’OMT, l’activité touristique dans l’UE crée 9,7 millions d’emplois, participe à la formation du PIB communautaire à hauteur de plus de 10 % et représente 12 % de l’emploi total dans l’UE. Le secteur compte 1,8 millions d’entreprises dont la plupart sont des PME et des microentreprises.

L’Union européenne reste la première destination touristique au monde, avec plus de 500 millions d’arrivées de touristes internationaux par an (soit 40 % du taux global mondial) et une croissance soutenue supérieure à 5 % par an est attendue selon les prévisions de l’OMT pour cette décennie. De fait, la France, l’Espagne et l’Italie sont les cinq principales destinations touristiques du monde.

Pour ce qui est de l’environnement et en particulier des émissions de gaz à effet de serre, le secteur touristique génère près de 5 % du total des émissions de CO2, les principaux responsables étant les sous-secteurs du transport, de l’hébergement et des activités touristiques.

En marge de telles données, il convient également d’approfondir et d’analyser les faits suivants:

a) Contrairement aux autres secteurs, le tourisme, en plus de contribuer au réchauffement climatique par l’émission de GES, en est la victime directe en raison du rapport existant entre l’environnement, le climat et le tourisme. Les variations climatiques ont déjà une influence sur le comportement du touriste, les différents choix et les tendances.

b) Le développement touristique non harmonieux a un impact très nuisible sur l’environnement auquel il faut ajouter l’absence fréquente de limites à l’empreinte écologique du tourisme ou d’une analyse préalable de la « capacité de charge touristique » de l’environnement spécifique et des propres ressources touristiques pour que ces dernières restent durables.

c) Le comportement du touriste diffère généralement de celui que ce dernier adopte à son domicile ou sur son lieu de résidence habituel et en général, il représente un coût environnemental plus fort en termes d’empreinte carbone qui ne se traduit pas par une augmentation de la facture du service.

NEWSLETTER

Abonnez-vous pour être tenu au courant de toutes nos activités.

 

  • Asociaciones de Amigos del Camino de Santiago
  • EID
  • Lebens Ministerium
Grupo San Valero